L’agence immobilière à votre service à Châtillon Coligny

Twitter Google + YouTube FNAIM FR EN

L’une des étapes les plus importantes avant de devenir propriétaire est, pour beaucoup, de décrocher un prêt immobilier. C’est souvent une épreuve difficile pour certains, qui doutent de leur capacité à l’obtenir. Préparez-vous au mieux grâce à nos conseils.


1) Posez-vous les bonnes questions
Avant même de franchir les portes de votre banque, vous devez avoir clairement cerné l’ampleur de votre projet immobilier et être sûr de ce que vous demandez. Un banquier n’hésitera pas à refuser les dossiers qui lui paraissent incertains.


Quel montant souhaitez-vous emprunter ?
La première question à vous poser est aussi la plus importante, car elle conditionne toutes vos options. Non seulement ce montant dépend du bien que vous souhaitez acquérir, mais il déterminera aussi les mensualités que vous aurez à payer sur les années qui suivent.


Quel est votre apport ?
Le montant que vous sortirez de votre épargne auront aussi une influence sur votre capacité à emprunter, mais aussi sur le taux que vous négocierez. Il est indispensable de savoir quelle somme vous êtes capable de débourser lorsque vous ferez l’acquisition de votre nouveau logement.


Sur combien de temps souhaitez-vous emprunter ?
Il vous faudra ici faire un choix arbitraire entre le montant des mensualités et la durée de l’emprunt. En effet, des mensualités plus légères vous engageront plus longtemps mais un emprunt plus court peut vite faire augmenter vos paiements, demandant de faire plus de sacrifices au quotidien.


Comment rembourserez-vous cet emprunt ?
Assurez-vous de ne pas avoir de grosses dépenses dans les années qui suivront et qui risquent d’influer sur votre capacité à rembourser le prêt : agrandissement de la famille, entreprises, etc…


Êtes-vous éligible à des prêts aidés ?
En fonction de votre situation, vous êtes susceptibles de recevoir des emprunts à taux plus favorables que la normale. Si vous êtes primo-accédant et prévoyez des travaux dans votre nouveau logement, consultez notre article sur le PTZ (Prêt à Taux Zéro).  En fonction de vos revenus, il vous est possible de demander un PAS (Prêt d’Accession Sociale). Enfin, le prêt 1% logement fait appel à votre employeur et vous permettra de compléter votre apport personnel.


2) Le montant emprunté et votre apport
Le montant de votre prêt immobilier aura une influence sur le montant de l’apport demandé.
Il est souvent considéré par les banques que votre apport doit couvrir les frais de notaire, d’agence, de dossier et de garantie à minima. D’un point de vue plus large, il est conseillé d’apporter entre 10% et 20% de votre emprunt immobilier. Non seulement un apport plus élevé vous permettra de diminuer le montant de votre emprunt, il vous permettra aussi d’obtenir un meilleur taux.


3) Votre capacité à emprunter
Vous trouverez divers outils sur Internet vous permettant de calculer votre taux d’endettement à partir de vos revenus et vos crédits en cours.
La plupart des banques refuseront de prêter à ceux dont le taux d’endettement dépasse 33% : c’est-à-dire que les mensualités de leurs emprunts représentent plus d’un tiers de leur revenu. Assurez-vous que le vôtre soit le plus bas possible.


4) Votre capacité à rembourser l’emprunt
La durée de votre emprunt joue un rôle déterminant sur votre capacité à décrocher ce prêt immobilier : les banquiers n’hésiteront pas à vérifier votre capacité à rembourser votre emprunt durant cette période. En vous assurant que vous bénéficiez d’une situation stable et aucune grosse dépense prévue dans les années à suivre, vous prenez une longueur d’avance. Le cas échéant, préparez à l’avance votre argumentaire et expliquez pourquoi votre dossier mérite tout de même d’être accepté.


5) Vos relations avec la banque
L’emprunt immobilier est une opération peu rentable pour une banque : elle cherche avant tout à vous faire adhérer à des services commerciaux complémentaires au prêt, en souscrivant à une assurance ou en ouvrant un nouveau compte épargne, par exemple. Prenez le temps de faire le bilan de votre situation bancaire : combien de comptes bancaires avez-vous, dans quel établissement et serez-vous prêt à accepter un nouveau service en l’échange d’un meilleur taux sur votre prêt ?
Si vous êtes déjà client de la banque où vous demandez l’emprunt, assurez-vous de montrer votre meilleur profil : évitez les découverts sur l’année précédant votre demande, remboursez un maximum de crédits et faites preuve de pragmatisme en épargnant régulièrement. En montrant que vous êtes financièrement responsable, les banques seront plus enclines à vous accorder le montant demandé.
Gardez à l’esprit qu’un PEL (Plan d’Épargne Logement) ou un CEL (Compte d’Épargne Logement) vous donne droit à des taux d’emprunt privilégiés, n’hésitez donc pas à consultez votre conseiller bancaire à l’avance concernant ces produits.


6) Jouer cartes sur table
Le meilleur moyen de prouver votre bonne foi et votre solvabilité est de ne rien cacher : fournissez un maximum d’informations au banquier afin qu’il puisse s’adapter à votre situation. Il arrive que certains emprunteurs tentent de dissimuler des documents par de nombreuses excuses, mais un banquier avisé en comprendra rapidement la raison et cela aura des effets bien plus négatif sur sa candidature.


7) Faire appel à un courtier
Si vous ne vous sentez pas en mesure de négocier votre emprunt ou que vous avez besoin de conseils aditionnels, n’hésitez pas à faire appel à un courtier. Ce professionnel se chargera de décrocher un crédit immobilier pour vous, à un taux préférentiel en fonction de votre situation et vous évitant ainsi de papillonner de banque en banque. Gardez à l’esprit qu’un courtier ne bénéficie pas de faveurs particulières : il devra défendre votre dossier de la même façon et il vous faudra donc l’aider au mieux en préparant votre candidature du mieux que vous pouvez. La rémunération du courtier ne sera pas un souci : les économies que vous réaliserez couvriront très souvent les honoraires de ce dernier.


Pour trouver un courtier de confiance ou s’il vous faut plus d’informations sur comment vous préparer à cette épreuve, n’hésitez pas à demander à votre agent immobilier.


Classé dans:Acheter, Conseils Tagged: Acheter, crédit, emprunt, Immobilier, prêt

Haut de page